Yifat Gat ou la vibration de la présence

Il ne faut jamais négligée combien le parcours de cette plasticienne a été nourrit de la relation au théâtre et à la danse, à la présence en scène que ces disciplines supposent. Plus que d’une expérience plastique, ces œuvres témoignent d’un moment singulier, propre aux danseurs mais que partagent chanteurs et acteurs quand ils cessent de jouer pour être. Il s’agit d’être là. De vibrer juste, en écho au monde, et d’en rendre la trace la moins « fabriquée » possible sans lui ôter de sa matérialité. Immense défi toujours recommencé, qui rappelle dans la permanence de l’artefact produit le miracle quotient qui se réalise quand un interprète entre en scène, ce qui est toujours un miracle quoi que l’on ne s’en rendre pas toujours compte : celui de la présence comme vibration de l’être.

Read More